Le cadre règlementaire

Circulaire, projet et évaluation Serhiy Kobyakov Fotolia.com

Les missions des Ram sont définies par la circulaire de la CNAF de 2017 et s’organisent autour de 3 axes principaux :

  • informer en direction des parents et des professionnels de la petite enfance,
  • offrir un cadre de rencontres et d’échanges des pratiques professionnelles,
  • observer les conditions locales d’accueil du jeune enfant.

Pour attribuer la prestation de service, la Caf valide le projet de fonctionnement et chaque année le Ram transmet une évaluation de son activité.

 Documents de référence

Les financements de la Caf

coût de fonctionnement

Le budget du Ram peut varier en fonction de certains éléments, notamment :

  • la qualification de l’animateur (ancienneté, formation…) et son temps de travail,
  • l’organisation du travail (permanences délocalisée, déplacements..),
  • le local,
  • les actions en matière d’animation, d’information et de communication.

Aides de la Caf à l’investissement 

  • pour travaux de construction, d’extension et d’aménagement,
  • pour achats de mobilier, matériel informatique et équipements divers.

Aides de la Caf au fonctionnement

  • une prestation de service,
  • une prestation de service «enfance jeunesse» (PSEJ).

Contactez votre conseiller technique Caf pour toute question en lien avec le financement du Ram.

Le métier de responsable de Ram

Le responsable de Ram contribue à l’amélioration qualitative de l’accueil individuel à travers une approche spécifique visant à soutenir conjointement les parents et les professionnels de l’accueil.

 angellodeco Fotolia.com

Il met en œuvre des compétences et adopte un positionnement professionnel en lien avec son cadre d’intervention.

Outils

  • Référentiel de compétences du responsable de Ram (cf. rubrique Cadre règlementaire)
Le positionnement et la communication

L’activité du Ram s’inscrit dans son environnement et prendre appui sur les ressources locales pour faciliter les transitions qui marquent le parcours de l’enfant et contribuer à une continuité de service aux familles.

 jeancliclac Fotolia.com

Il s’agit d’amener assistants maternels et enfants à fréquenter les équipements du quartier (ludothèque, bibliothèque notamment) et d’établir des passerelles avec la halte-garderie, l’école maternelle ou le CLSH.

Le relais peut également contribuer à la combinaison entre différents modes d’accueil de l’enfant en lien avec les autres acteurs de la politique petite enfance.

Pour construire ses passerelles et se faire connaître, le Ram doit communiquer.

Il doit rappeler qui il est, ce qu’il fait, pour quoi et pour qui il le fait.

Outils